Archives quotidiennes : 17 février 2016

Une rencontre

La tentation d'écrire

Pour qu’il y ait rencontre, il faut que l’autre soit signifiant, qu’il porte sur son corps les indices et les signaux qui nous font signe. On peut très bien bousculer quelqu’un et lui demander pardon sans le voir : ce sera un simple croisement. Mais si l’on peut repérer, parmi toutes les personnes présentes, celui ou celle dont les signaux corporels provoquent en nous une forte émotion parce que ce sont des gestes et des choses qui correspondent à une sensibilité, une avidité, une espérance inscrite au fond de nous, ce sera une rencontre.

 Boris Cyrulnik

Voir l’article original

Catégories : Philosophie | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :