Les fous, le perroquet et le Chaperon Rouge

Vous allez adorez ces blagues. Moi je n’arrive pas de rire depuis…

tarot psychologique

Phoques Quand j’étais plus jeune, je détestais aller aux mariages parce que mes vieilles tantes et mes grands parents venaient près de moi, me donnaient une grande claque amicale dans le dos en lançant un joyeux :
– T’es l’prochain, gamin !
– Ils ont arrêté cette stupide blague quand j’ai commencé à la leur faire aux enterrements !

Dans un hôpital psychiatrique, alors que les internés plongeaient l’un après l’autre dans une piscine vide, le docteur voyait l’un d’eux se tenir à l’écart. Le psychiatre croyant  qu’il était guéri s’adressa à lui : « et toi pourquoi tu ne plonges pas ? » Il lui répondit calmement : « je n’ai pas de maillot de bain. »

Moi je voudrais mourir comme mon grand-père, pendant son sommeil, il n’a rien senti, ça c’est une belle mort. Je ne voudrais surtout pas mourir en paniquant, en gesticulant et en criant comme tous les autres dans sa voiture…

Voir l’article original 1 773 mots de plus

Catégories : Philosophie | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Les fous, le perroquet et le Chaperon Rouge

  1. Heureuse qu’elles te fassent rire, merci pour ce partage, excellent week-end, et j’attends la prochaine fournée des tiennes 🙂

    J’aime

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :