Rubrique citations http://www.philagora.net/citations/: Liberté et choix

Liberté et choix


1
 Condillac, Traité des animaux, fin du chapitre X.
« Je veux, ne signifie pas seulement qu’un chose m’est agréable, il signifie encore qu’elle est l’objet de mon choix: or on ne choisit que parmi les choses dont on dispose. On ne dispose de rien, quand on ne fait qu’obéir à ses habitudes: on suit seulement l’impulsion donnée par les circonstances. Le droit de choisir, la liberté, n’appartient donc qu’à la réflexion. Mais les circonstances commandent les bêtes, l’homme au contraire les juge: il s’y prête, il s’y refuse, il se conduit lui même, il veut, il est libre. »

2- Alain, Les idées et les âges, I. page 203
« Derrière cette ombre de liberté qui consiste à choisir, se montre aussitôt la liberté véritable qui consiste à se dominer. »

3- Joseph Moreau, La liberté, IVè Congrès des sociétés de philosophie de langue française, page 187.
« Ainsi entendue, notre liberté n’est jamais parfaite, dans sa perfection elle exclurait le choix. »

4- Lavelle, La puissance du Moi, page 157.
« La liberté n’est pas un choix entre deux action; c’est une attitude de tout l’être par laquelle il se choisit lui même. »

5- Merleau-Ponty, La phénoménologie de la perception, page 503.
« Ma fatigue m’arrête parce que je ne l’aime pas, que j’ai autrement choisi ma manière d’être au monde, et que, par exemple, je ne cherche pas à être dans la nature, mais plutôt à me faire reconnaître par les autres. »

6- G. Marcel, La nef, n°19, page 69.
« Il suit de ces observations tout à fait élémentaires que la confusion entre liberté et choix doit être soigneusement évitée. »

7- Bergson, L’énergie spirituelle, la conscience et la vie, oeuvres PUF, page 822. La faculté de choisir.
« Si, …, la conscience retient le passé et anticipe l’avenir, c’est précisément, sans doute, parce qu’elle est appelée à effectuer un choix: pour choisir, il faut penser à ce qu’on pourra faire et se remémorer les conséquences, avantageuses ou nuisibles de ce qu’on a déjà fait; il faut prévoir et il faut se souvenir. »

9 Sartre, L ‘Être et le néant, Gallimard, page 505.
« La délibération volontaire est toujours truquée. Comment, en effet, apprécier des motifs et des mobiles auxquels précisément je confère leur valeur avant toute délibération et par le choix que je fais de moi même. »

Source:  Rubrique citations http://www.philagora.net/citations/

Publicités
Catégories : Philosophie | Poster un commentaire

Navigation des articles

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :