Le sommet de l’union africaine: Juste une farce, seulement de la farce, rien que de la farce…

Juste une farce…

L’indépendance qui peut avoir un ancrage pour se prévaloir et se faire respecter par d’autres nations est l’indépendance économique. C’est une thèse dont je mesure bien la portée et la signification. C’est le plus fort économiquement qui est écouté aujourd’hui  La souveraineté est certes inaliénable mais elle ne suffit pas si on n’est pas fort économiquement. Les dirigeants africains en tenant un sommet spécial pour se retirer de la CPI est à notre avis une quête certes de l’autonomie et de l’indépendance vis-à-vis de cette institution judiciaire. Mais cette attitude suscite en moi plusieurs interrogations. Ce que je constate en filigrane dans le comportement des dirigeants africains c’est l’hypocrisie et vouloir refuser ce que l’on est. Qui ne sait pas que Charles Taylor a fait une guerre où il a fait passer le peuple libérien au laminoir ? Qui ignore les nombreux massacres perpétrés par les milices privées de Béchir ? Les villages entiers détruits. Ceux qui sont morts ne sont-ils pas des Africains ? Qui peut ignorer les nombreux Kikuyu abattus pendant la post-crise électorale de 2008 ? Faut-il protéger un landerneau de criminels au nom de je ne sais pas quoi indépendance africaine. Nous oublions vite. L’histoire ne nous intéresse pas. Qu’ont-ils dit ces chefs d’Etat pendant le suicide des Africains à la mer aux côtes de Lampedusa ? Ces gens sont aussi importants que Kenyatta, que Béchir et les autres pour qui ils militent. Quel dirigeant africain a effectué un déplacement pour soulager les victimes ? Et pendant ce temps un petit nombre égocentrique se trompe de combat. Que ces chefs d’Etats africains sachent qu’ils décident au nom de toute l’Afrique et non au nom de leur club hypocrite et assassin. Il ne faut pas se tromper des perspectives. Ce dont les Africains veulent ce n’est pas ce genre de bruit oiseux mais un chemin de l’autonomie économique. Une économie qui puisse servir du bonheur aux Africains. Que les enfants africains aillent à l’école, qu’ils soient bien nourris, et qu’ils soient bien soignés. Vous avez signé, assumez votre responsabilité. Quand vous signiez vous pensiez qu’on allait vous caresser dans le sens du poil ? Je suis d’accord avec tous ces Africains qui plaident pour le maintien de l’Afrique à la CPI. Il ne faut pas encourager l’impunité. Si dans nos pays ils se croient tout puissant grâce aux armes qu’ils détiennent et grâce à nos sommes d’argent qu’ils détournent pour blanchir leur famille et leur entourage, la CPI, elle, ne se trompera pas. On se focalise sur un débat soit disant de néocolonialisme. Africains, que faisons-nous de ce que les autres font de nous ? Pourquoi les laissons-nous nous abuser ? C’est à ce niveau que le combat de bon sens peut se situer. Qu’avions-nous fais de notre indépendance ? Achille Mbembe ne disait-il pas que l’Africain d’aujourd’hui est devenu le colonisateur de son propre frère ? Sortir de la CPI c’est encourager l’impunité, le génocide en Afrique. Il ne faut pas se tromper de combat. Le combat d’aujourd’hui est celui de l’indépendance économique.

KEOUL BOLNGAR Laurent

Publicités
Catégories : ACTUALITE, paradoxe, Philosophie | Poster un commentaire

Navigation des articles

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :