A la découverte d’une culture: L’unicité de Dieu chez les Dogon

L’unicité de Dieu chez les Dogon

Le peuple Dogon originaire du Mandé (vers Kangaba) immigrait vers l’actuel pays Dogon situé dans la région de Mopti au Mali. Ce peuple riche en culture et rites traditionnelles a une conception de Dieu assez typique. Ils sont attachés à l’unicité de Dieu- (Amba ou Ama selon les dialectes). Nous trouvons une multitude de dialectes chez les Dogon. Malgré cette multitude ils se reconnaissent tous Dogon et les ressemblances des mots ne manquent pas.

Ce peuple adore un seul Dieu, Amba ou Ama. Il n’existe pas plusieurs dieux chez les Dogon. Avant l’arrivé des autres religions, la prononciation ou l’invocation de Dieu (Amba) était presque un interdit. Il est prononcé avec le plus grand respect. On ne devait pas alors jurer par le nom de Dieu.

Comment ‘’Dieu (Amba)’’ est conçu ? C’est la première puissance du monde, il n’a pas de père ni de mère, il est très puissant très fort, saint, lointain et sévère. C’est lui qui peut tout. Il a crée le monde et tout ceux qui existent comme visibles et invisibles. Les Dogon croient à l’existence des êtres invisibles aux hommes. Certains hommes sont capables de  les voir de temps en temps en vertu de quelques puissances qu’ils auraient reçues.

Etant donné que Dieu-Amba chez les Dogon est saint, très puissant, sévère et lointain, nous les hommes qui sont de natures impures ne peuvent pas être en contact de cet être. Alors il faut  des intermédiaires. Les ancêtres, les êtres invisibles qui sont bon(les génies, les esprits) sont  alors invoqués par les Dogon pour atteindre ce Dieu unique. Le Hogon peut en vertu de sa  fonction adressé des prières à Dieu. Le Hogon est un chef traditionnel chez les Dogon. C’est l’autorité suprême dans la société Dogon. Il est généralement le plus âgé et dès qu’il est intronisé, il est mis à l’écart dans une maison. Il a très peut de contact avec les autres Hommes.

Dans les incantations et prières adressés à Dieu à travers un ancêtre, un esprit ou un génie, Dieu est toujours au singulier et on trouve toujours un qualificatif. Exemple, maître de tout !

Les Dogon en érigeant une pierre à un ancêtre, n’adorent pas cette pierre mais l’ancêtre qu’ils veulent  vénérer. Ils lui font une place dans la matière qu’ils vont respecter en souvenir et en mémoire de cet ancêtre, qui, mort après une vie exemplaire, est désormais considéré plus proche de Dieu que nous les vivants.

Exemple d’invocations : « Toi maitre de tout, toi maitre des eaux, Toi  maitre de la pluie, toi maitre de ce monde ! C’est vrai que nous avons transgressés tes interdits ; ne nous en veux pas pour ces manquements à tes interdits. Nous apportons ce bœuf en guise de réparation. Que ta colère s’apaise et donne nous cette pluie que nous avons tant besoin. La’alè, par toi que nous adressons cette demande implore Amba pour nous. Présente-lui le sang de ce taureau en notre nom. Nous sommes indignes de nous approcher de lui. La’alè fait cela pour toi et pour nous tes descendants, sinon nous mourrons. »

La notion de péché n’existe pas en tant que tel chez le Dogon. La société Dogon juge et reconnait le mal en fonction des transgressions des interdits. Le degré de pureté ou d’impureté dépend du nombre et du degré des interdis transgressés. Nous sommes aussi punis en fonction des transgressions. Il y a aussi des faits biologiques qui sont considéré comme une impureté : les règles, la lèpre, le rapport sexuel (même dans un mariage), l’accouchement. C’est pourquoi le Hogon est détaché de sa femme si jamais elle vit et est nourri par une fille impubère.

                                                                                            Anlè SODIO

Publicité
Catégories : ACTUALITE, Ouvertures, Philosophie, Sujets de langue française | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “A la découverte d’une culture: L’unicité de Dieu chez les Dogon

  1. Bonjour Mr Ambassom,

    Je tiens à vous remercier pour cet éclaircissement que vous apportez à cet article. Merci beaucoup de faire partir du cercle de réflexion, d’analyse et de partage des idées. Votre point de vue nous intéresse!!

    J’aime

  2. La culture dogon est impeccable. Car avant même l’arrivée des religions et nul ne peut exactement situer l’origine du dogon lui même ( ambagounon est à l’origine. le nomo est imprévisible et d’une source méconnue de ceux qui parlent de l’origine des dogons)

    ambasom

    J’aime

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :