La Centrafrique dans le gouffre ….

Monsieur le président,

Vous vous êtes intronisé officiellement, sur ce trône tant convoité, il y a à peine deux jours. Selon vos propres mots, vous êtes venus remplacer un gouvernement que vous jugé incapable d’offrir au pays la sécurité, la stabilité et enfin la paix. On pouvait résumer vos ambitions en ces mots : le peuple centrafricain a trop souffert. Il est temps de lui offrir le bien-être. Cher président, vous preniez ce jour-là la lourde responsabilité de garantir la sécurité à tous en remettant l’ordre dans le désordre, vous disiez mettre fin à l’impunité par l’instauration d’un Etat de droit. Un Etat où tout citoyen, auteur d’exactions répondra devant la loi. Hélas ! Du jour de votre intronisation à ce jour, c’est-à-dire exactement trois jours, nous sommes désarçonnés. Nous ne savons plus où aller, où mettre la tête ni à quel « saint » se vouer depuis que votre opération de recherche d’arme s’est transformée en un pillage honteux et biscornu. Véritable chaos. Ils sont venus dans notre quartier pour chercher des prétendues armes cachées, mais ils ont tiré sur nos frères, sur nos sœurs, des simples civiles qui ne demandent que leur survie, ils ont fouillé de font en comble nos maisons, au lieu des armes ils sont repartis, certains avec nos télévisions, nos frigos d’autres sont avec nos ordinateurs et même certains meubles n’ont pu échapper à ce pillage. Pire encore, sans honte ni vergogne, certaines écoles ont été purement et simplement saccagées, vidées de leurs matérielles informatiques, c’est-à-dire ordinateurs et imprimantes. Par-ci par-là des morts, des blessés, les hôpitaux presque vides de matérielle débordent de blessés et de cadavres, ceux qui fléchissent suite aux graves blessures. Ramasser une balle perdue est devenue un fait banal pour nous. Monsieur le président, Ouvrez vos yeux, laisser vous toucher par notre peine car à la place de l’ordre promis, vous nous offrez le chaos. A la place de la justice promise, s’installe l’impunité, la loi de la jungle. Devons nous nous laisser impuissament accaparés et heurtés cette phrase de la Fontaine : La raison du plus fort est « et sera toujours » la meilleure ?

Théra

Publicités
Catégories : ACTUALITE | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “La Centrafrique dans le gouffre ….

  1. A reblogué ceci sur Les bribes du sens: PENSER, AGIR, CONSTRUIRE… and commented:

    La Centrafrique vers une  » somalisation »

    J'aime

  2. Pingback: La Centrafrique dans le gouffre …. | Les bribes du sens: PENSER, AGIR, CONSTRUIRE...

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :