une belle histoire ….

 

J’aimerais partager avec vous tous cette histoire.
Dans la religion catholique, la croix représente l’ensemble des souffrances que nous devons endurer tout au long de notre vie, à l’instar du Christ, mort sur la Croix pour nous sauver. Dans cette histoire, la croix est symbolisée par des fagots de bois.
Un jour, un homme, trouvant son fagot trop lourd pour lui (c’est-à-dire qu’il pensait qu’il souffrait trop), vint voir Dieu dans son royaume et lui dit: »Seigneur, je suis fatigué. Je n’en peux plus. Ce fagot que tu m’as donné est trop lourd pour moi. » Dieu dit alors: »Puisque tu dis ne plus pouvoir porter ton fagot, suis l’ange gardien, dépose ton fagot au seuil du portail, entre et choisis celui que tu voudras. » L’homme le remercia et suivit l’ange gardien jusqu’au magasin des fagots.L’ange gardien sortit un gros trousseau de clé et ouvrit le portail. L’homme découvrit alors des fagots de bois en un nombre indéterminable.Il vit, du premier coup d’œil, un fagot qui lui arrivait au niveau de ses épaules. Il tenta de le soulever, mais n’y parvint pas. Il se dit que cela était dû au type de bois. Il vit un autre fagot qui ne lui arrivait même pas au niveau des genoux. Il essaya de le mettre sur son dos, mais en vain. Il vit encore un fagot fait de petites brindilles. Il tenta de le porter, mais le fagot était tellement lourd qu’il faillit tomber à terre. Découragé, il rentra voir Dieu et lui déclara: »Seigneur, je te remercie pour ta divine bonté, ta patience et ta générosité. Mais je n’ai trouvé aucun fagot de bois qui me convienne. Puis-je reprendre celui que j’avais apporté? » Dieu accepta, et l’homme rentra chez lui.

                                                    Marie-Pascale YOSSA NGAMO, TC

Publicités
Catégories : paradoxe | 17 Commentaires

Navigation des articles

17 réflexions sur “une belle histoire ….

  1. Serge

    Très belle leçon de vie MP.

    Aimé par 1 personne

  2. maella

    tres belle histoire et bonne morale pour celui qui la comprend

    J'aime

  3. A reblogué ceci sur Une Parisienne se promèneet a ajouté:
    Une très belle histoire sur notre condition d’humain

    J'aime

  4. Très beau, chacun de nous doit porter sa croix, quand on n’en peut plus, il faut demander au Seigneur de nous aider

    J'aime

    • Porter notre croix, une croix qui par moment est lourde. Mais elle n’est pas insupportable si nous acceptons de nous faire aider. A travers de visages humaines, connus ou inconnus, Dieu qui est notre force nous aider à la porter comme Simon de Sirène. Ne jamais abandonner, le bout du tunnel n’est jamais trop loin pour être inaccessible…

      J'aime

      • Parfois une plage de repos est nécessaire pour reprendre des forces et repartir dans le droit chemin, comme un voyageur qui se serait trompé de route.
        Le soleil brille pour tous

        J'aime

        • Effectivement, savoir reprendre le chemin, accepter de se relever, après une pause. reprendre le chemin comme ce voyage confiant et serein.

          J'aime

          • Et surtout écouter les messages du divin.:)

            J'aime

            • Tout à fait Pandoratears, entendre la voix du divin qui nous parle au fond de notre être, dans le silence. Entendre aussi les messages du divin dans ses créatures. L’écoute du silence est de plus en plus difficile dans notre univers chargé de bruit, et fuyant le silence. ..

              J'aime

              • Peut être dans de grandes étendues sauvages ou isolées est-il plus facile d’écouter la voix du silence, et trouver le trésor caché.

                J'aime

                • Je partage votre avis, ces zones calmes et accueillants, les chants de oiseaux nous parlent, la beauté de la nature nous ouvre à la splendeur du divin, facilitant ainsi le passage de la créature au créateur, le divin.

                  J'aime

  5. Après s’être rendu à l’évidence que nous devons porter nos souffrances sur terre tout en assumant notre condition de créature, on peut se poser la question du « Comment Porter sa Croix? » Selon vous, où peut-on trouver la force de sortir de son accablement? Comment une jeune fille peut-elle surmonter son angoisse devant un avenir obscure (pas de travail, pas de prétendant sérieux, l’âge qui passe, …)? Comment un jeune diplômé sans emploie depuis bientôt 5 ans, obligé d’être laveur de voiture ou pousseur au marché (pour un salaire limite de 2000 par jour, juste le nécessaire pour survivre la journée), peut-il accepter sa situation misérable pour aller de l’avant? Si jamais vous rencontrez un homme dépressif au bord du suicide, que lui diriez-vous afin qu’il accepte de porter sa Croix?

    J'aime

  6. tsebabe

    Marie je trouve ton histoire très édifiante…En effet beaucoup se plaignent de ce qu’il endure comme peine…mais combien d entre nous s’arrêtent un instant et cherchent ceux qui souffrent autant voir plus que nous?Pas beaucoup je suppose….Alors au lieu de s’apitoyer un peu plus tous les jours,de sombrer dans de faux réconforts tel que le tabac ou encore l’ ALCOOL….il faut trouver un moyen de soulever toujours plus haut sa croix car si elle est notre fardeau alors nous avons la force de le porter….

    J'aime

  7. betheuze

    l’histoire racontée est proche du mythe d’er de platon .le soldat dans le mythe d’er est mort dans un champ de bataille.Au ciel Dieu lui demande de choisir le type de vie qu’il voudra mener sur terre.Après son choix,il part boire de l’eau dans le fleuve d’oubli et sur terre il se plaint constamment.le mythe est un récit écrit ou oral selon simone vierne qui donne des explications aux problèmes existentiels ,et qui traverse les générations

    J'aime

  8. En me situant dans la même perspective que Sorelle, je pense aussi qu’à chacun sa croix. Autrement dit, notre croix qui peut être symboliquement représentée par ce que nous sommes, c’est-à-dire nos qualités et nos défauts, nos problèmes, nos angoisses et même nos joies sont propres à nous. Et cela parceque nous sommes uniques et nos projets aussi, nos aspirations et les moyens mis en jeu pour les réaliser aussi.

    J'aime

  9. feutam

    à mon avis, cela veut tout simplement dire que
    chacun porte sa croix, autrement dit; nul ne peut porter
    les souffrances de l’autre, seulement les siennes. comme
    on dit souvent  » l’herbe est toujours plus verte ailleurs »,
    tel n’est pas le cas.

    J'aime

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :