Pour réfléchir un peu

 

Pour réfléchir un peu:

« Un médecin est entré …a l’hôpital dans la hâte après avoir été appelé pour une chirurgie urgente. Il a répondu à l’appel, a changé dès que possible ses vêtements et est allé directement au bloc de chirurgie. La, Il trouve le père du garçon qui fait des vas et vient dans le hall. En voyant le médecin arriver, le papa hurla : « Pourquoi avez-vous pris tout ce temps pour venir ? Vous ne savez pas que la vie de mon fils est en danger ? Vous n’avez pas le sens de responsabilité » ?

Le médecin sourit et dit : « Je suis désolé, je n’étais pas dans l’hôpital et je suis venu le plus rapidement possible après avoir reçu l’appel…… Et maintenant, je souhaite que vous vous calmez pour que je puisse faire mon travail »

« Me calmer ? et si c’était votre fils vous calmeriez vous ? Si votre propre fils meurt maintenant que ferez vous » ? dit le père avec colère
Le médecin souri encore et répondit : « Je dirai.. De la poussière nous sommes venus et épousseter nous retournerons, béni soit le nom de Dieu. Les médecins ne peuvent pas prolonger des vies. Allez et intercédez pour votre fils, nous ferons de notre mieux par la grâce de Dieu »

« Donner conseil quand nous ne sommes pas concernés c’est si facile » Murmura le père.

La chirurgie a pris quelques heures après lesquelles le médecin sorti heureux, « Merci Dieu ! Votre fils est épargné, Si vous avez n’importe quelle question, demandez a l’infirmière ! »
« Pourquoi est-il si arrogant ? Il ne pouvait pas attendre quelques minutes pour que je me renseigne sur l’état de mon fils » A Commenté le père en voyant l’infirmière après que le médecin soit partit.

L’infirmière répondit, les larmes.. descendant son visage : « Son fils est mort hier dans un accident de route, il était a l’enterrement quand nous l’avons appelé pour la chirurgie de votre fils. Et maintenant qu’il a épargné la vie de votre fils, il est parti courir pour finir l’enterrement de son fils ». »
 

 

 

 

YOSSA NGAMO TC

Publicités
Catégories : paradoxe | 6 Commentaires

Navigation des articles

6 réflexions sur “Pour réfléchir un peu

  1. YOSSA

    Je pense aussi que cette petite histoire nous appelle à comprendre que nous ne sommes pas seuls à avoir des problèmes ou à vivre des moments difficiles.Évitons d’être dolents et de toujours croire que le ciel nous est tombé sur la tête. D’autres personnes dans le monde vivent peut-être des situations plus difficiles que celles dans lesquelles nous nous trouvons parfois.

    J'aime

  2. Noutonsi Guy-Ludovic

    J’aimerais bien connaitre la reponse du pere a cela. Merci Yossa…Ca fait vraiment reflechir…

    J'aime

    • Bonjour NOUTONSI,

      J’imagine que tu t’es assez bien reposé ce weekend, après un trimestre long et laborieux. Depuis le jour de la publication de ce très beau texte par YOSSA, j’ai, à plusieurs reprises tenté de donner mon avis, mais je n’ai pas pu. Mais à ta demande, je vais le faire. Ce récit est trop pathétique, triste. Il ne peut laisser personne indifférent. Lorsque l’homme est en proie à la souffrance, à l’angoisse, surtout celle de la mort, aussi rationnel qu’il soit, à un moment ou à un notre, il est terrassé par l’émotion, il est épris par l’instinct de survie. Dans ce récit, le père de l’enfant malade se trouve dans une situation similaire. Devant son enfant malade, il en veut tout l’univers, il en veut à toute l’humanité. Et cette humanité en face de lui est bel et bien le médecin. Le père de l’enfant s’en fou de ce que peut vivre le médecin car, le monde se réduit à son enfant et à sa guérison. Le médecin est-il vraiment arrogant ? Pouvons-nous dire de lui qu’il irresponsable ? Je crois que non. Le médecin s’est comporté comme un sage. Ici, nous entendons par sage, un homme d’expérience. Dans l’expérience la plus atroce de la vie: la mort cruelle d’un enfant, un enfant tué par un va-nu-pieds, un soulard peut-être, le médecin, au lieu des émotions ou de la raison, il s’est laisser guider par sa foi. Finalement, au coeur de sa foi, il a compris que rien ne dépendait de lui, que ce qu’il vit peut arriver à l’importe qui et à l’importe quel moment de son existence. Il a donc appris grâce à sa foi à relativiser positivement les événement de la vie.

      Pour finir, je crois qu’au delà de l’indignation que suscite le comportement du père de l’enfant malade, je j’admire énormément le médecin. Il a fait preuve de calme, d’humanité de compréhension et même de respect.

      Voici mon petit point de vue NOUTONSI.

      J'aime

  3. Reine A lima

    Mon Dieu, existe-t-il encore des personnes comme celà en ce monde? Je me sens triste parce que je ne pense pas.

    J'aime

  4. Un sincère merci à Yossa pour ce joli texte. Il nous donne suffisamment de matière pour réfléchir.

    J'aime

  5. NAMOU Tito

    C’est incroyable la façon dont ce médecin a pris calmement la « mauvaise humeur » du père.Ce serait difficile de retrouver un tel sang-froid de nos jours.

    J'aime

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :