Commentaire composé (niveau terminale) Les colchiques (consultez le corrigé)

Commentaire  composé (niveau  terminale)
Les colchiques

Le pré est vénéneux mais joli en automne
Les vaches y paissant
Lentement s’empoisonnent
Le colchique couleur de cerne et de lilas
Y fleurit tes yeux sont comme cette fleur-la
Violatres comme leur cerne et comme cet automne
Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne
Les enfants de l’école viennent avec fracas
Vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica
Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières
Qui battent comme les fleurs battent au vent dément
Le gardien du troupeau chante tout doucement
Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent
Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne
Guillaume Apollinaire Sans dissocier le fond de la forme, vous ferez de ce texte un commentaire composé .Vous pourrez par exemple en étant attentif aux procédés d’écriture et aux symboles ; montrer comment à travers un paysage bucolique, le poète exprime une vision mortifère de la femme et de l’amour.

 Proposition de corrigé du commentaire composé du Poème “ les colchiques “ de Guillaume Apollinaire.
Situation du poème :
Le poème de registre lyrique rédigé en Rhénanie par Guillaume Apollinaire permet à l’auteur de dissimuler une déception amoureuse.
Idée générale :
De même que l’alcool rend les hommes ivres et conduit ces derniers à leur perte, l’amour où la femme conduit les hommes à l’errance ou à la mort.
   Plan possible
Premier centre d’intérêt la description d’un paysage champêtre et pastorale, romantique et réaliste.
1)    La cadre champêtre et pastorale
a-    Le lexique de la campagne   “ pré, colchiques, cueille “
b-    Le décor pastoral avec le lexique de l’élevage : “ vache, gardien du troupeau, meuglant “
2)     Un univers romantique et réaliste.
a-    Le pré fait penser au jardin d’Eden où à un univers paradisiaque.
b-    La symbolique des fleurs   “ y fleurit “    fait penser à l’amour et à la femme.
c-    Un monde de beauté avec l’emploi de l’adjectif qualificatif    “joli“
d-    Le réalisme du lieu : les pâtures, les vaches, la transhumance du troupeau, la description réaliste des enfants cueillant les colchiques.
e-    L’allitération en [k]  dans « les enfants de l’école viennent avec fracas// vêtus de hoquetons et jouant de l’harmonica » est une harmonie imitative de leur fracas.
         Transition
Ce paysage d’automne est avant tout un paysage état d’âme, représentation allégorique de la femme et de l’amour.
1)    Une vision pessimiste de l’amour.
a-    Ce décor romantique dissimule un monde infernal
-L’antithèse du premier vers, “Le pré est vénéneux mais joli en automne“
b-   L’analogie phonétique “vénéneux, venimeux“ souligne un pré habité par le serpent du jardin d’Eden.
2)     L’amour comme l’alcool : source de bonheur illusoire et dangereux
a-    Les colchiques sont des fleurs jolies mais toxiques comme l’alcool.
b-    La dimension mortifère de l’amour.
–    L’amoureux  est guetté par la déchéance ou la mort (l’emploi du mot automne dans le premier vers métrique privilégiés : Premier  et dernier vers) (l’expression « l’automne d’une vie= déchéance, mort), (« l’automne d’un amour »= rupture amoureuse, déception)
c-    L a symbolique de l’errance des vaches et des gémissements des bestiaux. « Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent/ pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne“ pour montrer que l’amour conduit toujours au regret ou à la perte de l’amant.
3)    La femme : un être envoûtant, hypocrite et mortifère.
a-    Le pouvoir de fascination de la femme ou la femme ensorceleuse.
–    L’envoutement par les yeux avec l’emploi  de la métonymie et de la comparaison. “tes yeux sont comme cette fleur- là.
–    L’envoutement par la musique (l’assonance en [x]  « Les vaches y paissant// lentement s’empoisonnent » (chanson doute et envoutement)
–    La capacité à hypnotiser l’homme. (l’expression « tes paupières //qui battent comme des fleurs battent au vent dément » le vert de ses paupières rend fou  d’amour celui qui les observe)
b-    L’hypocrisie de la femme.
–    L e jeu des  correspondances (l’assimilation de la femme ou pré et aux colchiques. Le pré est joli mais toxiques la femme est séduisante mais dangereuse.
–    Les fleurs  se parent avec trop de coquetterie pour masquer sa dimension maléfique. De même dans la comparaison « ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères// de tes filles de leur filles » et la métaphore «  et sont couleur de tes paupières »  montrent que les dissimulent leur malignité.
c-    La dimension mortifère de la femme.
–    Le raisonnement analogique (la vache stupide, broute les colchiques, l’enfant naïf cueille, le poète naïf aime la femme.) (la vache s’empoisonne par la fleur et le poète s’empoisonne par la  femme)
–    La chute (tandis que lentes et meuglant, les vaches abandonnent/ pour toujours ce grand pré mal fleuri par l’automne)
– Les gémissements des bestiaux expriment les regrets de l’amant malheureux.
–    Le langage non verbal avec les couleurs proches de la couleur noire (couleur du deuil “couleur de cerre et de lilos“ “violâtre”

Les intérêts du texte :
–    Intérêt littéraires : Le mythe de la femme fleur est détourné, la présence d’un sonnet déconstruit, l’association du cubisme et du romantisme par un tableau pastoral avec plusieurs angles de perception.
–    Intérêt didactique : (L’hypocrisie de la femme et les dangers de la passion ouverture du débat par intertextualité avec les destinés de Vigny : La femme est toujours “DALILA“

Proposé par Betheuze .Enseignant de Français. Consultez la proposition de corrigé après la rédaction intégrale du devoir.

Publicités
Catégories : Sujets de langue française | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Commentaire composé (niveau terminale) Les colchiques (consultez le corrigé)

  1. I really like your writing style, good information, regards for putting up abgbdefkbafgckde

    J'aime

Welcome !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :